Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/04/2015

Granès : Découverte du tombeau d'un chevalier.

L'anecdote qui va suivre ne peut être ni justifiée ni prouvée, pourtant elle est authentique.
301_001[1].jpg
Début 1990, un entrepreneur de Campagne-sur-Aude est contacté par un agriculteur de Granès, qui veut effectuer des travaux de terrassement. L'homme lui propose de louer un « Bobcat », une mini-pelleteuse facile à ma-nier. Il prévoit de niveler un champ entre la D 46 et la cote 350. Quelques jours se sont écoulés, lorsque le godet rencontre un obstacle. En le déblayant, l'agriculteur s'aperçoit qu'en fait « d'obstacle », il a mis au jour un sarcophage. Le choc du métal sur la pierre a brisé la partie haute du tombeau. Mais sa surprise fut grande, en procédant à son désenfouissement, de comprendre que ce sarcophage avait été enfoui debout ! A l'intérieur, il découvrit les restes d'un homme encore vêtu de sa tenue et de ses armes. Notamment, une très belle et grande épée magnifiquement conservée !
Partagé entre le sentiment de faire reconnaître sa trouvaille et les ennuis qu'une telle démarche pourrait lui occasionner, il préféra se taire. Non seu­lement cela, mais voulut faire disparaître l'objet de ses craintes. Non sans avoir préalablement retiré l'épée du tombeau, il fit couler ensuite du béton dans la sépulture. Enfin, il nivela la terre pour que plus rien n'y paraisse. En saura-t-on davantage un jour ?
A peu près à la même époque, la presse locale évoqua également la découverte d'une épée mé­diévale, trouvée enfouie sur les berges d'un ruisseau coulant auprès du Bézu. Cet écho resta sans len­demain. Parlait-on de la même épée '!

Commentaires

Quel dommage ,mon dieu......grrr

Écrit par : Catoche Cat | 14/04/2015

Les commentaires sont fermés.